« L'état civil de Charente est en ligne : tout ça pour ça ? | Accueil | Une décennie de plus pour la Vendée en ligne »

30 juin 2013

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83534858069e201901e0cada7970b

Voici les sites qui parlent de Indre-et-Loire : l'état civil enfin en ligne, mais en partie :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

On ne peut pas parler de caprice de la CNIL. Quand des AD mettent en ligne des documents trop récents par rapport aux délibérations de la CNIL, elle se font rappeler à l'ordre par le Service interministériel des Archives de France, qui respecte totalement les délibérations CNIL. Il est par conséquent difficile de faire autrement.

@Roux qui dit "Il y avait de précieuses indications dans les recensements de 1921 à 1936, dont la publication est parfaitement légale, il faudra maintenant prendre le temps de se rendre sur place pour les consulter..."

Vous confondez publication et consultation. Consulter un recensement de 1936, voire même de 1968 ou 1975, est totalement légal... sur place aux archives (le délai de consultation des recensement est de 30ans). Le publier, non !
Comme de nombreux généalogistes néophytes, vous confondez consultation et publication. Les deux ne vont pas de paire. Vous pouvez avoir le droit d'avoir accès à une information, sans pour autant vous autoriser à la rendre publique en la publiant.

@Corentin
J'ai une quinzaine de cartes de lecteur d'AD...
C'est parce que j'ai passé beaucoup de temps sur place que j'apprécie de pouvoir faire le plus de recherches possible à domicile, pour me consacrer à ce qui n'est pas disponible en ligne quand je me déplace.
Que ces ressources existent, mais que ce soit par un caprice de la CNIL qu'elles ne soient plus facilement accessibles, c'est rageant.

@Roux : il faudra maintenant prendre le temps de se rendre sur place pour les consulter.

Hé oui, la recherche se fait aussi en archives.

On peut regretter que les AD d'Indre-et-Loire se soient enfin inclinées devant les recommandations de la CNIL, qui n'ont pourtant aucun caractère obligatoire.
Il y avait de précieuses indications dans les recensements de 1921 à 1936, dont la publication est parfaitement légale, il faudra maintenant prendre le temps de se rendre sur place pour les consulter...

Un regret: les registres d'état civil couvrent des périodes importantes dans un même document, qu'il n'aurait pas été très difficile, je suppose, de fragmenter; il faut tatonner pour trouver la date, inscrire le repère, les petits lots des actes paroissiaux nous avaient habitués à une navigation plus facile.
C'est un détail; la plus grave est la disparition en ligne des recensements.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

La carte de l'état civil en ligne



  • D'un clic, accédez aux archives départementales et communales en ligne...

L'info en continu sur RFGenealogie.com

Revue Française de Généalogie

Registres matricules en ligne


  • D'un clic sur notre carte de France, accédez aux registres matricules militaires de vos ancêtres
Revue Française de Généalogie