« Echange publicité contre consultation bibliothèque numérique... | Accueil | La Dordogne : 90% de l'état civil ancien est en ligne ! »

02 septembre 2011

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83534858069e2014e8b2ff4a0970d

Voici les sites qui parlent de Archives de l'Indre en ligne : ce sera courant 2012... :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Depuis 2008 on me dit que les archives doivent être en ligne, aujourd'hui on passe à courant 2012 autant dire que l'indre espère être la voiture balai.... bonne nouvelle, elle a toute ses chances !!!!!
Monsieur Le Directeur des Archives de l'Indre nous n'avons pas tous l'occasion de nous rendre à Châteauroux pour consulter les archives via l'intranet. Comment font les autres départements pour être si réactifs et l'Indre pour être si "molle"

Est ce que le conseil général a une quelconque compétence en informatique ? Le service est disponible en intranet => impossible de faire de copie d'écran de sauvegarder des images sur clé usb, de venir avec des fichiers informatiques pour faire ses recherches => autant dire que ca ne sert à rien et qu'il vaut mieux demander la version papier pour prendre une photo plutôt que d'essayer de photographier un écran de PC (comme avant ...)
L'intérêt de la numérisation est que les informations soient disponibles pour ceux qui justement ne sont pas à Chateauroux. Avoir un intranet et ne pas être capable de partager les informations sur internet c'est assez allucinant étant donné le nombre de visionneuses ou de solutions de diffusion existantes. Un déçu.

Je suis dégouté depuis le temps que j'attendais cela... j'ai vu que le poids des données était de 3 To... c'est a dire 3 ordinateurs, j'aimerais savoir pourquoi c'est dur de l'envoyer sur le réseau?? Courant 2012 cela signifie fin 2020 ? merci :)

Bonjour,
En 2008, l'association a en effet publié en accès libre ses relevés d'état-civil. Depuis notre base s'est enrichie de 350 000 nouveaux actes de naissance et décès, d'actes notariés, de dispenses de consanguinité et d'abjuration protestantes, qui restent pour le moment accessible aux seuls membres de l'association ("Génébasberry.org"). Le patient travail volontaire de dépouillement continue et sa communication se partage donc entre espace public et restreint.
Cordialement, Philippe Pacaud, président de la SGBB

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

La carte de l'état civil en ligne



  • D'un clic, accédez aux archives départementales et communales en ligne...

L'info en continu sur RFGenealogie.com

Revue Française de Généalogie

Registres matricules en ligne


  • D'un clic sur notre carte de France, accédez aux registres matricules militaires de vos ancêtres
Revue Française de Généalogie