« Haute-Saône : après les recensements, l'état civil | Accueil | Manche gratuite : la mobilisation des généalogistes a t-elle payé ? »

20 mai 2010

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83534858069e20133edbd146a970b

Voici les sites qui parlent de NotreFamille.com et le grand emprunt : "Nous ne confisquons rien" :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pourquoi ne pas partager les 750 millions par des crédits aux conseils généraux ??? Trop facile ?

Je confirme que certaines saisies sont faites à Madagascar. En tout cas à l'époque où j'étais en contact avec Laurent Fordant et où je voulais proposer mes données via Swic. Mais c'était juste avant la fusion avec NotreFamille.com et le projet n'a jamais été concrétisé.
Depuis, le partenariat a été conclu avec Geneanet.

@Raphaël,
Vous oubliez que Genealogie.com ne reverse aux associations que ce qui est consulté et c'est finalement un petit pourcentage de leur recette qui provient des abonnements à 45 euros pour 6 mois. Conclusion cela ne leur coûte rien, ce sont bien eux qui empochent la plus grosse part de la galette.

@ Raymond

Généalogie.com reverse une commission aux associations qui lui versent des relevés. Cela coûte donc effectivement de l'argent au site :)

Par ailleurs, pour d'autres types de relevés il me semble avoir lu à l'époque qu'ils étaient opérés directement pour Généalogie.com par des sous-traitants à Madagascar ou à l'Île Maurice (à confirmer). J'ose donc au moins espérer que ces indexations se feront en France si Généalogie.com bénéficie de l'emprunt :)
Ce qui sera très difficilement rentable...

La transcription des actes d'etat civil et/ou paroissiaux sur genealogie.com est le plus souvent réalisée par des bénévoles d'association et donc je ne vois pas en quoi cela côute quelque chose à genealogie.com à moins que les futurs travaux de transcription soient réalisés par exemple en Inde à moindre coût et avec le financement de l'Etat.

De toute façon les conseils généraux ne peuvent confier des archives à numériser qu'en lançant un marché. Rien ne dit que cette societe remportera l'un de ces marchés

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

La carte de l'état civil en ligne



  • D'un clic, accédez aux archives départementales et communales en ligne...

L'info en continu sur RFGenealogie.com

Revue Française de Généalogie

Registres matricules en ligne


  • D'un clic sur notre carte de France, accédez aux registres matricules militaires de vos ancêtres